La première fois que l’on écoute des Magnepan, on est tout de suite frappé par l’ampleur de la scène sonore. Cette expérience musicale, aussi fidèle que surprenante, s’explique par bien des aspects, mêlant physique et technologies.

Technologies du haut-parleur

La technologie employée dans les enceintes Magnepan est dite isodynamique. Elle se situe à la croisée entre celle du haut-parleur électrodynamique et celle du haut-parleur électrostatique.

Transducteur électrodynamique ou électrostatique ?


Présent dans 99% des enceintes du marché, le haut-parleur électrodynamique se compose d’une bobine (fil conducteur enroulé autour d’un cylindre), placée dans le champ magnétique d’un aimant. En fonction du signal reçu de l’amplificateur, une force magnétique s’exerce entre l’aimant et la bobine mobile, faisant vibrer mécaniquement la membrane.

Le fonctionnement du haut-parleur électrostatique est différent. Il repose sur un diaphragme placé entre deux grilles métalliques perforées, recevant le signal de l’amplificateur. Ces grilles fonctionnent comme deux électrodes, qui selon le signal électrique reçu, attirent ou repoussent la membrane (phénomène de push-pull), provoquant ainsi l’émission d’une onde sonore.

Les deux marques emblématiques de haut-parleurs électrostatiques sont Martin Logan et Quad. Le haut-parleur électrostatique ne possède donc ni bobine, ni aimant.

Magnepan : le haut-parleur plan isodynamique


Si par sa forme de panneau plan la Magnepan ressemble à un haut-parleur électrostatique, elle est en réalité par son fonctionnement, plus proche du haut-parleur électrodynamique.


Sur les premiers modèles de Magnepan, la membrane de mylar était parcourue par une grecque (allers-retours) conductrice de fils de cuivre, formant une sorte de bobine mise à plat et collée sur toute la surface du haut-parleur (cf. partie gauche de la photo ci-dessous)

Au fil du temps, cette grecque conductrice fut remplacée par des rubans d’aluminium (Quasi Ribbon, à droite de la photo ci-dessous), plus légers et avec une meilleure conductivité que le cuivre.


Magnepan fonctionnement technologie


Les différents registres graves / mediums / aigus sont déterminés selon l’espacement des rubans. Plus on monte dans les registres, plus les conducteurs sont resserrés : sur les 1.7 la largeur de la section tweeter ne dépasse pas 5 mm de large sur 120 cm de haut.


Ces rubans, placés dans le champ magnétique de bandeaux d’aimant parallèles, sont attirés ou repoussés (push-pull) selon l’alternance du signal émis par l’amplificateur, faisant ainsi vibrer la membrane de mylar.


Une grille perforée de part en part, laissant passer l’onde sonore, supporte les barres aimantées de polarité alternée. Un cadre très rigide, en aluminium ou en bois selon les modèles, vient à son tour supporter la grille perforée.



Schéma de fonctionnement Magnepan


On note également la présence d’espaceurs ronds en caoutchouc, alignés verticalement sur la hauteur du panneau, faisant office d’amortisseur pour éviter les phénomènes de résonance.



Magnepan, une écoute tridimensionnelle


La réflexion originelle de Magnepan est de proposer une reproduction sonore qui se rapproche le plus fidèlement possible d’une salle de concert.

Selon Magnepan, le problème des enceintes acoustiques traditionnelles est de projeter un son directionnel, émanant d’une boîte et dont l’auditeur perçoit la source.


Enceintes traditionnelles VS Magnepan


Les enceintes Magneplanar diffusent quant à elles le son du haut vers le bas et grâce à la grande surface émissive du son des panneaux, l’auditeur, en fermant les yeux, peut aisément s’imaginer dans une salle de concert. Il perçoit alors toutes les dimensions de la scène sonore.


Cette perception est renforcée grâce au principe dipolaire des Magnepan. La membrane reposant sur une grande grille perforée, le son peut ainsi être diffusé librement, sans contrainte, aussi bien vers l’avant que vers l’arrière des enceintes (doublet acoustique) pour une plus grande profondeur de la scène sonore.


Une question de masse

Idéalement, un haut-parleur devrait être de masse quasi nulle, suspendu dans les airs, et sans aucune structure, boîte ou ébénisterie autour.


Les enceintes Magneplanar se rapprochent de cet idéal, notamment grâce à leur membrane en Mylar, extrêmement fine et légère.


A l’inverse d’un haut-parleur électrodynamique, dont la bobine reçoit le signal de l’amplificateur à un point précis et plutôt réduit, les Magneplanar ont un diaphragme se déplaçant de manière uniforme. Sous l’impulsion électrique reçue de l’amplificateur, c’est tout son réseau d’aimants et de conducteurs verticaux qui mettent en mouvement la membrane en Mylar.


Membrane mylar Magnepan

Très légère, celle-ci se synchronise donc facilement avec le signal électrique de l’amplificateur ; les détails et les textures des instruments sont respectés, la musique est profondément naturelle.



Dans le prochain article, nous allons vous donner quelques conseils sur le positionnement de vos Magnepan.